Je me souviens montant, avec elle, les grands escaliers du XIX siècle de l’Académie des Arts Plastiques. Depuis elle a avoué qu’ils lui faisaient peur, qu’elle voulait repartir, mais qu’elle n’a pas pu se détacher tellement je la serrai fort.  La poésie d’Y. est expansive alors ai-je été cette tortionnaire ? Ma passion est forte, c'est possible. Neuf ans plus tard Y. quittait l’académie triplement diplômée et félicitée. Y. cette personne qui "avant-hier" a connu la rue comme habitat, qui "hier" faisait visiter sa maison-création.

"Aujourd'hui", la maison, témoignage d’effort, de réussite, d'espoir personnel et collectif, de fierté pour elle, pour tous, de poésie infinie et réparatrice a  brûlé. Comment va Y. ? Comment allons-nous?

Un symbole concret du possible a disparu, comment continuer à le faire vivre ?

JP/Artiste-volontaire ATD Quart Monde - Commana - février 2020

Y. ne serait pas blessée.
Je ne connais pas l'étendue des dégâts.

 

Dans la maison d'Y.